lundi 11 janvier 2010

Ecorcage et fendage

Aujourd'hui, j'ai essayé d'écorcer des perches et de les fendre dans la longueur.

- Ecorcage

La difficulté résite dans l'assujetissement des perches. Il faut qu'elles soient coincées pour pouvoir les travailler, mais il faut aussi pouvoir les avancer et les faire tourner pour en faire tout le tour.
La meilleure solution que j'ai trouvé pour l'instant consiste à m'assoir sur la perche, sur une chaise un mur dans le dos, et à avancer la chaise au fur et à mesure. Mais la perche se balade encore trop. J'essaierai demain de la serre-jointer sur des trétaux.
 


- Le fendage

C'est une opération périlleuse ! On risque à tout moment de casser l'un des deux morceaux, et ainsi de le gâcher.
Je m'y suis pris de différentes manières. D'abord avec une hache fixée à un établi et contre laquelle j'ai placé un des bouts d'une perche, puis j'ai tapé contre l'autre bout avec un maillet. Cette technique est trop imprécise. J'ai ensuite essayé d'en déligner une avec une scie. C'est un travail pénible, surtout car le bois est difficile à tenir, et la scie se coince. Enfin, j'ai obtenu un résultat presque correct en fendant le bois grâce à un ciseau, avec lequel j'entaillais la perche en travers, perpendiculairement.


Il doit y avoir de meilleures techniques ! Je cherche encore.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire